Archives du journal 2012-2014

Arithmétique d'élections à Amiens

Le 31 mars 2014
Analyse commentaires
Par Théodore Vandezande A lire aussi

Dépouillement du bureau de vote Auguste-Janvier, hier.

L'abstention a été forte hier, encore une fois. Le taux de participation n'atteint que 53,41% à l'occasion de ce second tour, loin de la mobilisation massive espérée par Thierry Bonté. Cette mobilisation est très disparate. Le bureau de vote Gustave-Charpentier (canton Nord) reste, au second tour, le bureau où l'on vote le moins (28,97% de participation seulement). À l'inverse, Henriville est celui où l'on vote le plus (64,87%). Ces deux bureaux reflètent une tendance plus générale: le canton nord connaît le taux d'abstention le plus important avec une participation de seulement 43,33% tandis que le Sud est le plus mobilisé de tous avec une participation de 61,68%.

Brigitte Fouré remporte donc ce deuxième tour des élections municipales arrivant assez largement en tête avec 50,39% des suffrages exprimés, devançant Thierry Bonté de près de 17 points. Mieux: dans les chiffres, on s'aperçoit que la tête de liste UMP-UDI-Modem-DLR arrive en tête dans 63 des 71 bureaux amiénois.

Le candidat de la majorité sortante ne passe en tête que dans 7 bureaux de vote. Mais à y regarder de plus près, c'est bien Thierry Bonté qui réalise la plus belle progression de ce second tour en gagnant près de 2700 voix contre 2500 supplémentaires pour sa rivale.

Le candidat Front National (FN) Yves Dupille se maintient dans ce deuxième tour remportant 15,81% des suffrages exprimés (contre 15,55% obtenus lors du premier tour). Au niveau comptable, le bilan est sensiblement le même qu'au premier tour, ne progressant que de 200 voix. Il enlève encore une fois le bureau d'Étouvie-Provinces avec près de 35% des suffrages exprimés, contre 26% au premier tour.

Où ont-ils gagné, où ont-ils perdu?

Inutile de regarder bureau de vote par bureau de vote pour savoir où Brigitte Fouré a assis le plus nettement sa victoire. Une simple observation par cantons suffit: au Sud, traditionnel bastion de la droite, Brigitte Fouré sort largement en tête sans grande surprise avec 64,05% des suffrages. Toutefois, sa victoire ne se limite pas à ces seuls quartiers. Bien que son avance diminue à mesure que l'on monte vers le nord de la ville, la cartographie de ses électeurs reste hégémonique puisque Brigitte Fouré arrive en tête dans tous les cantons.

Yves Dupille a très largement trouvé ses voix dans les quartiers Nord et Ouest d'Amiens et Thierry Bonté s'illustre également dans ces mêmes quartiers, talonnant ainsi Brigitte Fouré à Amiens Nord en obtenant 38,95% des voix.

Le report des voix n'a pas eu lieu

S'il partait avec beaucoup de retard, Thierry Bonté pouvait toutefois espérer une mobilisation plus forte au second tour et un éventuel report des 3273 voix obtenues au premier tour par Cédric Maisse, le candidat communiste soutenu par le Parti de gauche. C'était d'ailleurs l'un des axes de reconquête d'entre-deux tours que projetaient Thierry Bonté et son directeur de campagne, Frédéric Fauvet. «On a identifié 24 bureaux de votes sur lesquels on a mis l'accent. L'abstention n'a pas été le premier critère, il s'agissait plutôt des quartiers avec des réserves de voix divers gauche».

La tactique a-t-elle été payante? Ce n'est pas tout à fait ce qui ressort des chiffres.

Certes, Thierry Bonté obtient de beaux scores dans des quartiers où Cédric Maisse avait enregistré ses meilleurs résultats: il obtient par exemple 48% des suffrages exprimés à Étouvie-Moiroud, là-même où la liste Aube nouvelle avait obtenu 24% des voix au premier tour, ou encore 39% à Étouvie-Saules où Cédric Maisse en avait obtenu 18.

Mais ces reports paraissent très ponctuels et à prendre avec des pincettes: ces quelques quartiers où Cédric Maisse avait réalisé ses scores les plus importants (Étouvie-Amiens Nord) sont, comme nous le disions, ceux où le taux d'abstention est le plus élevé. Par exemple, les 48% de Thierry Bonté dans le bureau d'Étouvie-Moiroud ne représentent que 125 voix, soit seulement 35 de plus que Brigitte Fouré.

C'est une tendance assez largement observable: Thierry Bonté réalise les meilleurs scores dans les quartiers les moins mobilisés. Les «réservoirs» de voix de la gauche sont donc assez largement restés vides ce dimanche, contrairement à ce qu'espérait la tête de liste PS.

Le bureau-modèle

C'était le bureau de vote de Réaumur, canton Sud-est, qu'il fallait observer à la loupe ce dimanche: véritable mètre-étalon de ce second tour, il exprime très fidèlement la tendance de ces élections puisque les 52,95% des électeurs s'étant déplacés ont voté à 49,3% pour Brigitte Fouré, à 35% pour Thierry Bonté et à 15,7% pour Yves Dupille.

Retrouvez dans ce document (pdf) l'ensemble des résultats du second tour des élections municipales à Amiens.